24 heures, 8 pays, 2 019 km… le tout, à l’hydrogène

Thomas More participe à la deuxième édition de l’Hydrogen Challenge en Toyota Mirai

Lundi 9 avril 2018 — Bruxelles, le 9 avril 2018 - La deuxième édition du Défi Hydrogène de 24 heures a eu lieu le week-end dernier. L’équipe Infram des Pays-Bas a engrangé le plus de points en cours de route et s’est légitimement hissée sur la plus haute marche du podium. Notre pays était représenté par une équipe de trois étudiants en technologie automobile de la Haute-école Thomas More de Malines. À bord d’une Toyota Mirai, ils ont parcouru de 2 019 km à travers huit pays.

Défi Hydrogène de 24 heures

Ces 24 heures de défi visent à attirer plus d’attention sur les possibilités de l’hydrogène. Plusieurs équipes de trois à quatre personnes ont parcouru les routes pendant 24 heures à bord d’un véhicule à hydrogène ces 6 et 7 avril. C’est ainsi qu’ils ont découvert et analysé l’expérience de la conduite à l’hydrogène. Chaque équipe a collecté des points le long de l’itinéraire : par kilomètre parcouru, par visite à la station-service d’hydrogène et par pays. L’équipe Infram est sortie victorieuse de la confrontation. 

 

Outre les équipes bataves et allemandes, cette édition accueillait également une équipe belge. Trois étudiants en technologie automobile de la Haute-école Thomas More de Malines - Christophe Thys, Nick Van Baelen et Maarten Wegner – ont sillonné pas moins de 8 pays à bord d’une Toyota Mirai, soit un parcours de 2 019 km. « Nous avons vécu une très belle et grande expérience ! Nous n’aurions jamais pensé que nous pouvions parcourir autant de kilomètres, mais tout a été parfait. Ces 24 heures sont à jamais gravées en nos mémoires. Soulignons aussi le grand agrément de conduite de la Mirai. C’était une première pour nous trois, mais nous en redemanderons ! La Mirai est une voiture fantastique », souligne l’équipe belge.

 

Ce défi est organisé par E-xpeditie.nl, Waterstofwerkt.nl et ses partenaires, et entend améliorer la notoriété de l’hydrogène auprès d’un large public.

 

Mirai

Impossible de relever le Défi hydrogène sans véhicule à hydrogène. L’équipe de Thomas More a collaboré avec Toyota et a relevé le défi dans une Toyota Mirai. La Mirai, précurseur d’une nouvelle génération de voitures à pile à combustible, est mue entièrement à l’hydrogène et peut parcourir de longues distances sans la moindre émission nocive à l’échappement, puisque le pot d’échappement ne rejette que de l’eau… Par conséquent, il n’y a pas de pollutions atmosphériques ni sonores.

 

L’ambition de placer l’hydrogène en tête des carburants d’avenir, notamment pour de plus grands véhicules, n’est pas une nouveauté pour Toyota. Récemment la marque a lancé à Tokyo la Toyota Sora (acronyme anglais de ciel, océan, fleuve et air, soit le cycle de l’eau sur notre planète). Le Sora est le premier autobus à hydrogène de Toyota avec zéro émission nocive. L’objectif est de mobiliser plus de 100 de ces bus à Tokyo pendant les Jeux olympiques et paralympiques de 2020 afin d’organiser ainsi une partie des transports dans la mégalopole d’une manière propre et respectueuse de l’environnement.

 

Pour en savoir plus, suivez les liens 24u Waterstof Challenge, Toyota Mirai et Toyota Sora.

#24HC2018

 

Contactez-nous

Aurélie Gerth

PR Manager Toyota-Lexus Belux

Toyota Belgium