LA PRODUCTION DU TOYOTA C-HR DÉMARRE EN EUROPE

Jeudi 10 novembre 2016

  • Toyota Motor Manufacturing Turkey démarre aujourd’hui la production du Toyota C HR.

  • Le C-HR est le huitième modèle Toyota construit en Europe et le dernier né de la gamme hybride Toyota.

  • Le C-HR produit à TMMT sera exporté aux États-Unis et au Canada.

  • Motorisations hybrides fabriquées au Royaume-Uni et boîtes de vitesses en Pologne.

Aujourd’hui, Toyota Motor Manufacturing, Turkey (TMMT) lance officiellement la production du Toyota C-HR sur son site de Sakarya, en Turquie. Le nouveau crossover compact devient ainsi le huitième modèle Toyota construit en Europe. Il s’agit également du troisième modèle hybride de la gamme produit sur le continent, après la Yaris Hybride en France et les Auris/Auris Touring Sports Hybrides en Grande-Bretagne.

« Le Toyota C-HR revêt une énorme importance pour l’ensemble de Toyota, au-delà même de TMMT. Le segment des crossover est en pleine croissance et, avec ce produit, Toyota y fait une entrée très remarquée », a déclaré Johan Van Zyl, Président et CEO de Toyota Motor Europe (TME), lors de la cérémonie de lancement de la production à TMMT.

Le C-HR est désormais assemblé sur la même ligne que les Corolla et Verso. C’est le tout premier modèle à motorisation hybride construit en Turquie. « L’hybride est la spécificité de Toyota. Depuis la première Prius en 1997, nous avons peu à peu convaincu un nombre toujours plus grand d’automobilistes dans le monde que les véhicules hybrides représentent l’une des meilleures solutions aux problèmes actuels d’environnement. Nous avons déjà vendu plus de 9,5 millions d’hybrides à travers la planète », indique Moritaka Yoshida, Président de l’unité opérationnelle Mid-size Vehicle Company intégrée à Toyota Motor Corporation, qui assistait à l’inauguration.

Le C-HR est le premier modèle Toyota fabriqué hors du Japon à partir de la nouvelle architecture TNGA (Toyota New Global Architecture). « L’architecture TNGA incarne notre nouvelle philosophie de conception de véhicules et fait partie de nos initiatives menées pour améliorer constamment nos voitures. Toyota l’étendra graduellement à d’autres modèles », ajoute Moritaka Yoshida.

Avec le C-HR, la capacité de production de TMMT passera de 150 000 à 280 000 véhicules par an. La filiale turque a recruté ces derniers mois 2 000 personnes supplémentaires, ce qui porte son effectif à 5 000 personnes environ. La production tourne en trois équipes. Les quelque 350 millions d’euros additionnels investis dans le site industriel portent l’investissement total à 1,7 milliard d’euros depuis le début d’exploitation en 1994.

 

Élargissement des exportations

TMMT, qui exporte déjà 80 % environ de sa production en Europe, élargira peu à peu sa couverture à d’autres continents pour y ajouter les États-Unis, le Canada, Taïwan, l’île Maurice et l’Afrique du Sud.

« C’est un grand privilège pour nous d’exporter en Amérique du Nord, car c’est le plus gros marché de Toyota et la clientèle y attend beaucoup de nous en termes de qualité, de satisfaction et de relation avec la marque », reprend Johan van Zyl. « Depuis de nombreuses années, TMMT est l’un de nos meilleurs sites de production en termes de qualité et je suis certain que nos collaborateurs surpasseront les attentes des automobilistes nord-américains. »

Collaboration européenne et renforcement de la production locale

Le Toyota C-HR est également le fruit d'une collaboration entre plusieurs sites de production européens du Groupe et des fournisseurs implantés en Europe.

La nouvelle motorisation hybride 1,8 litre du crossover est issue de Toyota Motor Manufacturing UK (TMUK) à Deeside, au nord du Pays de Galles, où un supplément de 7,1 millions de livres sterling (environ 9,1 millions d'euros) a été investi dans le site industriel et dans de nouveaux équipements.

Le troisième site européen impliqué dans la construction du C-HR est Toyota Motor Manufacturing Poland (TMMP) basé à Walbrzych, en Pologne. Il fournira les boîtes de vitesses manuelles du moteur 1,2 litre turbo. De plus, c’est TMMP qui produira à partir de 2018 la boîte-pont hybride actuellement fabriquée au Japon.

Les équipementiers européens fournissent l’essentiel des pièces détachées du crossover : sur 135 sous-traitants, 134 sont établis en Europe dont 71 en Turquie.

Avec l’ajout du Toyota C‑HR au nombre des modèles produits en Europe, le pourcentage des véhicules construits et vendus par la marque sur le continent dépassera les 75 % en année pleine.

 

Photos disponibles sur http://newsroom.toyota.eu/

Contactez-nous

Stephan Lesuisse

Toyota Belgium