MISSION MEXICAINE POUR TOYOTA GAZOO Racing

FIA WEC

Lundi 28 août 2017 — Le week-end prochain, TOYOTA GAZOO Racing entamera la seconde moitié du Championnat du Monde d’Endurance FIA 2017 en traversant l’Atlantique pour la cinquième manche, les Six Heures de Mexico.

À ce jour, l’équipe a remporté deux des quatre épreuves de la saison et reste en course pour le titre Constructeurs. Elle aborde cette épreuve en seconde position à 39,5 points d’écart, sachant qu’elle peut marquer au maximum 44 points dans le week-end.

La TS050 HYBRID #7 de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López a signé la pole position trois fois cette saison et l’équipage espère bien décrocher au Mexique sa première victoire de l’année.

Au volant de la TS050 HYBRID #8, Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima se battent pour le Championnat du Monde des Pilotes, après leurs victoires à Silverstone et Spa. Pour l’heure, 30 points les séparent de l’équipage de la Porsche #2.

À 2 285 m d’altitude, l’air de l’autodrome Hermanos Rodriguez est beaucoup plus raréfié que sur la plupart des circuits : l’appui est donc plus difficile à générer. Par conséquent, comme pour la manche précédente du Nürburgring à la mi-juillet, le team utilisera la configuration aérodynamique à fort appui.

D’une longueur de 4,304 km, le circuit de Mexico est revenu au calendrier du WEC en 2016 après 25 ans d’absence. Toyota GAZOO Racing y a obtenu un podium avec sa voiture #6, remarquablement remise sur roues après avoir manqué la plupart des essais suite à un accident et au changement de monocoque qu’il a nécessité.

L’édition 2017 sera pour Hisatake Murata sa première course en tant que président de l’équipe, bien décidée à débuter la partie non-européenne de la saison par un résultat positif pour les deux voitures, avant les États-Unis, puis le Japon, la Chine et Bahreïn.

 

 

 

Hisatake Murata, président de l’équipe : « J’attends impatiemment la manche mexicaine : ce sera ma première course en tant que président de l’équipe et j’aimerais donc fêter l'événement avec un beau résultat. Depuis le Nürburgring, le personnel de Higashi-Fuji et de Cologne a travaillé très dur pour préparer les TS050 HYBRID en prévision de Mexico et des autres circuits non européens, plutôt favorables à notre voiture. Puisque nous sommes encore en lice pour les deux titres de Champion du Monde, nous savons qu’il est important de marquer beaucoup de points à chaque épreuve. C’est clairement notre objectif à Mexico. »

Mike Conway (TS050 HYBRID #7) : « J’ai vraiment aimé courir à Mexico l’an dernier. Comme c’est un circuit technique et sinueux, la gestion du trafic et les dépassements sont difficiles mais j’aime ses enchaînements de virages. C’est génial de voir toute cette foule de supporters débordant d’enthousiasme, notamment dans le stadium plein à craquer. Je suis sûr qu’une fois de plus, la lutte avec Porsche sera serrée mais j’espère que nous en sortirons vainqueurs.

Kamui Kobayashi (TS050 HYBRID #7) : « Je suis heureux de retrouver les courses de WEC après une longue pause estivale. Mexico marque le début de la deuxième partie de la saison : il est donc important pour l’équipe de faire de bons résultats et de marquer des points pour le Championnat du Monde des Constructeurs. À mon avis, la voiture devrait se montrer plus performante qu’au Nürburgring. J’ai donc bon espoir que nous puissions nous battre en tête.

José María López (TS050 HYBRID #7) : « Après la pole et le podium du Nürburgring, nous avons hâte d’être à Mexico. Au vu de la dernière édition, je pense que ce circuit convient vraiment bien à la voiture et je suis impatient de le vérifier. Et comme c’est un pays latin, assez proche qui plus est de l’Argentine, je pense que nous y verrons beaucoup de supporters. J’adore l’ambiance qu’ils mettent ! »

 

Sébastien Buemi (TS050 HYBRID #8) : « Mexico est une piste que j’apprécie beaucoup et je me réjouis d’y revenir. La ligne droite y est vraiment longue et elle offre de bonnes occasions de dépassement. Le stadium lui aussi est une partie géniale du circuit : quand on y entre et que l’on voit toute cette foule assise dans les tribunes, c’est carrément incroyable. Après le Nürburgring et Le Mans, je veux vraiment rebondir et me battre pour la première marche du podium. »

Anthony Davidson (TS050 HYBRID #8) : « Nous comptons bien rouler pour gagner tout le reste de la saison, à commencer par la manche mexicaine. Je n’y ai pas couru l’an dernier car j’étais blessé aux côtes : je vais donc découvrir ce circuit. La voiture de 2016 était performante et je pense qu’elle le sera plus encore cette année. Je veux me battre en tête et engranger un maximum de points pour le Championnat du Monde. »

Kazuki Nakajima (TS050 HYBRID #8) : « L’an dernier, puisque c’était ma première visite au Mexique, je suis resté quelque temps pour m’y reposer après la course et j’ai vraiment aimé l’atmosphère du pays. C’est un endroit très sympa et, de plus, la piste est intéressante. Dans la mesure où nous sommes encore en lice pour les deux titres, nous voulons faire une course impeccable et placer les deux voitures sur le podium. Pour cela, nous allons nous donner à fond. »

 

TOYOTA GAZOO Racing aux 6 Heures de Mexico :

2016   #5 : 5e aux qualifications ; abandon en course.

            #6 : 6e aux qualifications ; 3e en course.

 

Photos libres de droits presse sur www.toyota-motorsport-photos.com

 

TOYOTA GAZOO Racing en Championnat du Monde d’Endurance FIA :

C’est en 1983 que Toyota s’est engagé pour la première fois en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, signant le début d’une longue participation dans cette discipline. Depuis 1985, Toyota a couru 19 fois aux 24 Heures du Mans et s’est adjugé la 2e place à cinq reprises, son meilleur résultat dans cette course. En 2012, Toyota s’est engagé en WEC nouvelle formule, en s’appuyant d’une part sur l’expertise de son centre technique de Higashi-Fuji pour le groupe hybride, d’autre part sur les compétences et les installations de TOYOTA Motorsport GmbH pour le développement du châssis. Cette écurie plurinationale compte des ingénieurs issus des départements Sport automobile et Hybride de Toyota, qui mettent leurs technologies et leur savoir-faire au service des modèles de série. Depuis 2012, la marque a signé 12 pole positions, gagné 13 courses et fini à 35 reprises sur le podium. En 2014, l’équipe a remporté les titres de Champion du Monde des Pilotes et des Constructeurs avec la TS040 HYBRID. Un an plus tard, Toyota fêtait les 30 ans de son premier engagement au Mans.

Contact Médias : Alastair Moffitt, Marketing & Communications Manager alastair.moffitt@toyota-motorsport.com

 

 

Contactez-nous

Stephan Lesuisse

Toyota Belgium