TOYOTA GAZOO Racing remporte le championnat du monde de rallye

TOYOTA GAZOO Racing remporte le championnat du monde de rallye

Au terme d’une dernière manche très disputée sur le légendaire circuit de Monza, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont décroché les titres de meilleur pilote et meilleur copilote pour la huitième fois de leur carrière, tandis que TOYOTA GAZOO Racing s’est offert un nouveau trophée de champion des constructeurs.

À Monza, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont affronté leurs coéquipiers Elfyn Evans et Scott Martin au cours d’un week-end épique qui a vu les deux équipages s’échanger la première place à six reprises. Les deux binômes, qui n’affichaient qu’une demi-seconde d’écart au terme des deux premiers jours de rallye, ont même réussi à signer un temps identique lors des essais précédant les trois spéciales du dimanche. Une sortie de route d’Evans à l’avant-dernière étape a toutefois fait pencher la balance en faveur d’Ogier, qui n’avait besoin que d’un podium pour accrocher le titre suprême.

Cette première place est le cinquième triomphe d’Ogier et Ingrassia, déjà victorieux à Monte-Carlo, en Croatie, en Sardaigne et au Kenya. Il s’agissait en outre de leur 54e victoire commune au WRC, et de leur dernier rallye en tant que pilotes à plein temps, puisque Sébastien Ogier ne participera qu’à une partie des courses de 2022, tandis que Julien Ingrassia mettra définitivement un terme à sa brillante carrière.

De leur côté, Elfyn Evans et Scott Martin ont offert à Toyota son cinquième doublé de la saison, et terminent l’année sur une seconde place au général pour la deuxième fois d’affiliée grâce à leurs victoires au Portugal et en Finlande.

En remportant les toutes premières victoires de leur carrière en Estonie et en Grèce, Kalle Rovanperä et son copilote Jonne Halttunen ont eux aussi contribué à la victoire de TOYOTA GAZOO Racing au championnat des constructeurs. À Monza, ils ont fait preuve d’un exemplaire esprit d’équipe en se concentrant sur un seul objectif : sécuriser une neuvième place au classement général pour garantir le sacre de Toyota.

Avec cette cinquième couronne de champion des constructeurs, Toyota s’adjuge la troisième place (ex æquo) au classement des constructeurs les plus titrés de l’histoire du WRC. Ce trophée marque en outre le second titre de Toyota depuis son grand retour de 2017, avec la Yaris WRC. La Yaris a ainsi décroché une dernière victoire à la dernière manche du WRC tel que nous le connaissons. En 2022, elle laissera la place à la nouvelle Rally1 hybride.

Sébastien Ogier :« J’ai du mal à mettre des mots sur mes émotions. D’un côté, je suis vidé, parce que la saison a été éreintante. D’un autre côté, chaque saison est éprouvante, parce qu’il faut tout donner pour gagner. Mais il faut passer par là pour vivre des moments comme celui-ci, et c’est bien pour ça que nous le faisons. Je tiens à remercier tous les membres de l’équipe : nous ne sommes rien sans eux, et aujourd’hui, nous sommes tous champions du monde. Nous pouvons tous être fiers. Ce que Toyota a accompli est fantastique, et l’équipe le mérite, parce que tout le monde s’est donné à fond. L’émotion est encore plus forte parce que cette course marque aussi la fin de mon parcours avec Julien, mais nous n’aurions pas pu rêver mieux. Nous savions qu’il nous restait encore beaucoup à faire ce week-end et que ce n’était pas fini. Nous n’étions pas obligés de battre Elfyn, mais nous ne pouvions pas non plus nous permettre de nous relâcher et risquer de perdre des places. Terminer sur une victoire, c’est la cerise sur le gâteau. »
Ellen De Wilde PR Manager Toyota & Lexus BeLux

 

 

A propos de Toyota Belgium