TOYOTA MOTOR EUROPE RELANCERA DEUX NOUVELLES USINES EUROPÉENNES LE 11 MAI

TOYOTA MOTOR EUROPE RELANCERA DEUX NOUVELLES USINES EUROPÉENNES LE 11 MAI

 

•    Après Toyota Motor Manufacturing France (TMMF) et de Toyota Motor Manufacturing Poland (TMMP), deux nouveaux sites de production Toyota reprendront progressivement leurs activités la semaine prochaine
•    Toyota Motor Manufacturing Turkey (TMMT) et Toyota Motor Manufacturing UK Deeside (TMUK Deeside) reprendront du service le 11 mai, et produiront dans un premier temps des volumes réduits 
•    Protocoles préventifs de santé et de sécurité détaillés déployés sur les deux sites et présentés au retour des employés 

 Après la récente remise en service de ses usines en France et en Pologne, Toyota Motor Europe (TME) s’apprête à relancer progressivement sa production sur deux sites supplémentaires dès le 11 mai.

TMMT, l’usine de production de véhicules de Toyota à Sakarya (Turquie), accueillera à nouveau ses collaborateurs à compter du 11 mai, et profitera de ce premier jour pour présenter aux employés leur nouvel environnement de travail et leur expliquer les nouveaux protocoles mis en place pour assurer leur sécurité. La production reprendra ensuite à volumes réduits dès le 12 mai, puis s’accélérera progressivement au fil des jours et semaines suivants pour répondre à la demande du marché. TMMT assure la production de la Toyota C-HR et de la berline Corolla.

Puisqu’elle fabrique les moteurs essence et hybrides destinés à ces modèles, Toyota Motor Manufacturing UK Deeside, l’usine de production de moteurs de Toyota établie au pays de Galles (Royaume-Uni), rouvrira elle aussi ses portes la semaine prochaine. La même approche graduelle y sera appliquée, avec deux jours de présentation et de familiarisation aux protocoles de sécurité, règles de distanciation sociale et mesures d’hygiènes nouvellement instaurés, puis une reprise progressive de la production à partir du 13 mai.

Une décision mûrement réfléchie

La décision de relancer ces deux sites n’a pas été prise à la légère. Pour Toyota, il était avant tout essentiel de pouvoir garantir la sécurité des employés à travers des mesures d’hygiène et de distanciation sociale soigneusement étudiées.   

Ce choix fait également suite au déconfinement progressif annoncé par diverses autorités nationales et régionales – une avancée qui permettra, dans certains pays d’Europe, la réouverture des showrooms des concessionnaires et la reprise des ventes de véhicules (de manière graduelle, bien entendu). La chaîne d’approvisionnement est par ailleurs opérationnelle.

La production a été suspendue le 18 mars à TMUK Deeside et le 21 mars à TMMT, à cause de la progression rapide du coronavirus dans divers pays européens, des mesures de confinement imposées de ce fait par les autorités, et de l’incertitude que ces mesures ont causée dans le monde de la vente, de l’approvisionnement et de la logistique.

Pour l’instant, la production reste suspendue sur d’autres sites de production de Toyota en Europe en raison du confinement ou du rapport entre la demande et les stocks de véhicules. Sont concernées les usines TMUK Burnaston (Corolla Hatchback et Touring Sport), Toyota Peugeot Citroen Automobiles (Toyota AYGO) et Toyota Motor Russia St. Petersburg (Camry et RAV4). Pendant ce temps, Toyota prépare tranquillement la relance de ses autres usines, qui devraient rouvrir au fil des prochaines semaines.

La sécurité avant tout

La production sur les sites de TMMT et TMUK-D reprendra graduellement et à volumes réduits, ce qui permettra à tout le monde de se concentrer sur la santé et la sécurité des employés et autres partenaires. Dans la pratique, les précautions prises – avec succès – lors de la relance des activités de production des usines de TME en France et en Pologne serviront de base aux nouveaux protocoles déployés, qui tiendront en outre compte des recommandations des autorités locales et des particularités de chaque site concerné. 

Une liste détaillée des mesures sanitaires envisagées a ainsi pu être établie dans le respect des recommandations et des directives des autorités compétentes. Ces mesures ont ensuite été validées par les représentants de la direction et des employés, et seront continuellement contrôlées, évaluées, et, si nécessaire, adaptées. Sur chaque site, les responsables commenceront par mettre les employés en confiance en leur donnant le temps de découvrir les nouveaux protocoles d’hygiène stricts et de s’habituer à leurs nouvelles conditions de travail.

Les protocoles de santé et de sécurité incluent, entre autres :
•    Le respect des distances sociales recommandées – avec, d’une part, des marquages au sol et une signalétique permettant d’éviter les croisements, et, d’autre part, des mesures supplémentaires spécifiques là où le marquage et la signalisation sont impossibles
•    Le lavage et/ou la désinfection des mains à intervalles réguliers
•    Le port obligatoire du masque – avec masques distribués sur place
•    Un nettoyage plus fréquent des équipements et espaces communs 
•    Une préparation détaillée pour la « nouvelle norme » et des simulations poussées des nouvelles mesures
•    Une adaptation des horaires de travail pour éviter les rassemblements et limiter les rencontres
•    Un menu limité (ou pas de menu du tout) au restaurant, couverts jetables uniquement 
•    Une comparaison avec l’industrie automobile locale

Des actions solidaires

Diverses actions ont été organisées au sein des usines de Toyota pendant la période de suspension de la production : activités de maintenance, mise à niveau de l’équipement, préparation de projets futurs…
Certaines usines ont également soutenu les services de santé locaux et les communautés environnantes. 

•    TMMT a mis son expertise et ses compétences au service de la communauté. En plus d’avoir fait don de 30 000 masques et de 7 500 protections faciales aux hôpitaux de Sakarya et Istanbul, l’usine a en effet produit en interne 13 cabines de dépistage également offertes à des hôpitaux. Grâce à ces cabines, le personnel médical peut tester des patients sans entrer en contact avec ces derniers. TMMT a également fait un autre don couvrant l’achat de quatre respirateurs à l’hôpital de Sakarya.

•    Nos usines du Royaume-Uni ont soutenu diverses initiatives locales et nationales.  TMUK a notamment assuré la réception, le test, la réparation et la remise à neuf d’équipements médicaux pour les services de santé publique du Royaume-Uni.  L’usine a également fourni des visières réalisées par impression en 3D à des hôpitaux et maisons de soins anglaises et galloises, et a en outre créé, à l’aide de cette même technologie, un adaptateur pour respirateurs. À l’échelle nationale, TMUK s’est alliée à Made Here Now pour contribuer à la fabrication de cagoules de protection respiratoire pour le personnel de santé.  Divers dons ont également été octroyés à des œuvres caritatives locales aux causes variées telles que le soutien aux banques alimentaires ou la santé mentale. 
À Deeside, TMUK a fourni des systèmes de contrôle visuel des effectifs à un hôpital local, et a remis des équipements de protection individuelle et du gel hydroalcoolique au conseil local et aux maisons de soins. Toyota a également offert un soutien logistique aux supermarchés de la région, et a distribué des dons aux banques alimentaires locales afin d’aider les plus démunis.
 

 

A propos de Toyota Belgium