TOYOTA VOGUE VERS LE FUTUR AVEC ENERGY OBSERVER

Vendredi 29 juin 2018

  • Toyota Motor Europe est partenaire d’Energy Observer, le premier navire hydrogène autour du monde

  • Après un partenariat réussi en France en 2017, Toyota étend son soutien à Energy Observer à l’occasion de la nouvelle phase de son périple mondial

 

Energy Observer : une vitrine des énergies renouvelables

Lancé en 2017 à Saint-Malo, Energy Observer est bien plus qu’un bateau. C’est un véritable média au service d’une information positive et inspirante. En outre, il démontre et fait connaître des solutions qui permettent d’extraire l’énergie de la nature sans la polluer. Le navire est vitrine des technologies qui sous-tendront les réseaux électriques de demain, afin d’assurer leur rendement et leur exploitation à grande échelle. C’est précisément ce modèle, basé sur différentes sources d’énergie renouvelable et différents moyens de stockage énergétique que l’équipe d’Energy Observer entend promouvoir lors de son tour du monde.

C’est le premier navire autonome fonctionnant à l’hydrogène, sans émission de gaz à effet de serre ni de particules fines. Sa propulsion électrique futuriste repose sur un mix d’énergies renouvelables et un système de production d’hydrogène décarboné à partir d’eau de mer.

Cette odyssée de six ans est un défi à la fois humain et technologique. Elle vise à tester les technologies embarquées en conditions extrêmes, en entreprenant un tour du monde avec le premier bateau autonome en énergie. Qui plus est, l’équipage dirigé par Victorien Erussard et Jérôme Delafosse recherche à travers la planète des solutions à même de faire bouger les lignes de la transition écologique et énergétique.

Toyota et l’hydrogène

L’hydrogène est au cœur même de la mission Energy Observer et la raison première de la participation de Toyota Motor Europe. Il procure au navire un avantage de poids considérable (50 % de son tirant d’eau), comparativement au seul stockage de l'électricité dans des batteries.

Cette solution de stockage énergétique est cruciale pour pallier le problème de production intermittente, à terre comme en mer. En exploitant l’excédent, elle prolonge l’autonomie des installations mobiles et stationnaires.

Tokyo 2020 : un objectif commun aux deux promoteurs de l’hydrogène

Après avoir longé les côtes françaises en 2017, méditerranéennes cette année et d’Europe du Nord en 2019, Energy Observer compte rejoindre Tokyo à temps pour les Jeux Olympiques de 2020.

 « Nous sommes vraiment ravis d’embarquer Toyota Motor Europe dans cette mission. Nous partageons la même vision de l’hydrogène, que nous jugeons essentiel pour accélérer la transition énergétique – une vision que nous souhaitons porter jusqu’aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. » a déclaré Victorien Erussard, fondateur et capitaine d’Energy Observer

 « Energy Observer est une initiative particulièrement enthousiasmante : Toyota Motor Europe se réjouit d’être associé à une équipe aussi passionnée et aussi motivée. Ce projet démontre une fois de plus les multiples usages pratiques de l’hydrogène qui peuvent être développés pour passer à une société de l’hydrogène. »  a ajouté Matt Harrison, vice-président Ventes et Marketing de Toyota Motor Europe.

Précurseur de la technologie hydrogène depuis vingt ans, Toyota réalise quantité d’essais en conditions sévères pour s’assurer qu’il représente une alternative pratique aux carburants fossiles. L’hydrogène permet de faire le plein rapidement, offre une grande autonomie et une conduite agréable sans émissions. Il est capable d’alimenter des voitures, des bus, des poids lourds et même des chariots élévateurs.

Au fil de son expédition, et en tant que première ambassadrice française des dix-sept Objectifs de Développement Durable (ODD) adoptés par les Nations Unies, l’équipe Energy Observer produit des documentaires sur des solutions concrètes et fiables débusquées à travers le monde. Ses rencontres et ses découvertes seront diffusées sur Planète+ à l’automne prochain dans une série de huit épisodes, ainsi que dans une web-série appelée à paraître sur les réseaux sociaux.