Treize leaders de l’industrie mondiale s’unissent pour promouvoir l’hydrogène afin de répondre aux objectifs climatiques

Treize leaders de l’industrie mondiale s’unissent pour promouvoir l’hydrogène afin de répondre aux objectifs climatiques

Davos dévoile le nouveau « Conseil de l’Hydrogène »

Jeudi 19 janvier 2017 — Davos (Suisse), le 17 janvier 2017 : treize grandes entreprises d’énergie, des transports et de l’industrie ont lancé aujourd'hui une initiative mondiale afin d’exprimer une vision unifiée et une ambition à long terme en faveur de l’hydrogène afin de favoriser la transition énergétique.

 

Dans le cadre de cette première initiative mondiale du genre, le Conseil de l’Hydrogène est déterminé à positionner l’hydrogène parmi les solutions déterminantes de la transition énergétique. L’hydrogène est un porteur d’énergie polyvalent ayant des caractéristiques favorables, puisqu’il ne dégage pas de CO2 au point d’utilisation comme combustible propre ou source d’énergie, et peut jouer un rôle important dans la transition vers un système énergétique propre à faible empreinte carbone. Les produits et les technologies à base d’hydrogène ont considérablement progressé au cours des dernières années et sont en cours d’introduction sur le marché. Le Conseil collaborera avec et formulera des recommandations à un certain nombre de parties prenantes telles que les décideurs politiques, acteurs commerciaux et du secteur de l’hydrogène, agences internationales et la société civile pour atteindre ces objectifs.

 

Lors du lancement, les membres du Conseil de l’Hydrogène ont confirmé leur ambition d’accélérer leurs investissements significatifs dans le développement et la commercialisation des piles à combustible et de l’hydrogène. Ces investissements s’élèvent actuellement à un total estimé de 1,4 milliard d’euros par an[1]. Cette accélération ne sera possible que si les principales parties prenantes augmentent leur appui à l’hydrogène dans le cadre du futur mix énergétique à la faveur de politiques appropriées et de programmes de soutien.

 

Réuni à Davos pour la première fois ce mardi, le Conseil de l’Hydrogène est actuellement composé de 13 PDG et présidents de diverses industries et sociétés d’énergie qui se sont engagés à atteindre l’objectif ambitieux de limitation du réchauffement climatique à 2 degrés Celsius, comme convenu dans l’accord de Paris de 2015. Les entreprises internationales actuellement concernées sont : Air Liquide, Alstom, Anglo American, BMW GROUP, Daimler, ENGIE, Honda, Hyundai, Kawasaki, Royal Dutch Shell, The Linde Group, Total et Toyota. Le Conseil est dirigé par deux coprésidents de différents zones géographiques et secteurs, actuellement représentés par Air Liquide et Toyota.

 

« L’Accord de Paris sur le climat de 2015 pour lutter contre le changement climatique est une étape importante dans la bonne direction, mais exige une action des entreprises afin que cette promesse devienne réalité. Le Conseil de l’Hydrogène regroupe certaines des plus éminentes entreprises des secteurs de l’industrie, de l’automobile et de l’énergie qui nourrissent une ambition très claire : expliquer pourquoi l’hydrogène est au nombre des solutions clés pour la transition énergétique, pour la mobilité ainsi que pour les secteurs de l’électricité, industriel et résidentiel, et nécessite dès lors l’élaboration de nouvelles stratégies de soutien. Cependant, nous ne pouvons pas le faire seuls. Nous avons besoin des gouvernements pour soutenir l’hydrogène avec des actions concrètes, par exemple par le biais de programmes d’investissements infrastructurels à grande échelle. Notre appel aujourd'hui s’adresse aux dirigeants du monde afin qu’ils s’engagent résolument en faveur de l’hydrogène de sorte que nous puissions ensemble concrétiser nos ambitions climatiques partagées et donner une nouvelle impulsion à l’écosystème Hydrogène émergent. »
Benoît Potier, PDG d’Air Liquide.

 

« Le Conseil de l’Hydrogène fera montre d’un leadership responsable en présentant la technologie de l’hydrogène et ses avantages pour le monde. Il s’emploiera à obtenir la collaboration, la coopération et la compréhension des gouvernements, de l’industrie et surtout du public. Chez Toyota, nous nous sommes toujours attachés à jouer un rôle de premier plan dans les progrès environnementaux et technologiques de l’industrie automobile, notamment par le biais de l’introduction de véhicules à pile à combustible. De plus, nous savons qu’en plus de son utilisation dans le secteur des transports, l’hydrogène a le potentiel pour soutenir notre transition vers une société à faible empreinte carbone au travers de plusieurs secteurs et à tous les échelons de la chaîne de valeur. Le Conseil de l’Hydrogène vise à encourager activement cette transition ».

Takeshi Uchiyamada, Président de Toyota.

 

Commandé par le Conseil de l’Hydrogène, un rapport intitulé «How Hydrogen empowers the energy transition[2] » donne plus détails sur les potentialités de l’hydrogène et énonce la vision du Conseil et les principales mesures que les décideurs politiques seront amenés à déployer pour permettre à l’hydrogène de participer pleinement à la transition énergétique.

 

En tant qu’entreprises mondiales des principaux secteurs énergétiques et industriels, il relève de notre responsabilité d’entreprise de fournir des solutions afin de gérer la transition énergétique et d’évoluer vers une économie durable à faible empreinte carbone. Par conséquent, une action commune est nécessaire pour relever ce formidable défi. C’est la raison pour laquelle nous invitons les gouvernements et les principaux intervenants de la société à également reconnaître la contribution de l’hydrogène à la transition énergétique, et à collaborer avec nous à la création d’un plan de mise en œuvre effective.

 

Les membres du Conseil de l’hydrogène représentent collectivement un chiffre d’affaires de 1,07 billion d’euros et 1,72 million d’employés dans le monde[3].

 

 [1] How Hydrogen empowers the energy transition, Rapport, 2017, Conseil de l’Hydrogène

 [2] www.hydrogencouncil.com

 [3] Chiffres des entreprises des exercices 2015 et 2016

À PROPOS DE L’HYDROGÈNE

 

L’hydrogène est un porteur d’énergie polyvalent, propre et sûr qui peut être utilisé comme carburant pour produire de l’électricité ou dans l’industrie comme matière première. De plus, il peut être facilement stocké à grande échelle. Les membres du Conseil de l’Hydrogène s’engagent à en promouvoir le déploiement. L’hydrogène peut être produit à partir d’électricité (renouvelable) et à partir de combustibles fossiles à émission de carbone réduite, et produit zéro émission au point d’utilisation. Les utilisations de l’hydrogène se multiplient, comme il peut être stocké et transporté à haute densité énergétique sous forme liquide ou gazeuse, et peut être consommé ou utilisé dans les piles à combustible pour générer chaleur et électricité. Cette polyvalence confère à l’hydrogène un rôle clé dans les secteurs du transport, de l’industrie et résidentiel, ainsi que dans le stockage à grande échelle d’énergies renouvelables intermittentes. L’hydrogène devient ainsi une solution prometteuse pour surmonter les défis liés à la transition énergétique.

 

hydrogencouncil