Trois Belges sur quatre estiment que les véhicules moins polluants sont importants

Trois Belges sur quatre estiment que les véhicules moins polluants sont importants

Le système hybride est le système de propulsion le plus envisagé lors de l’achat d’un nouveau véhicule

Lundi 24 juillet 2017 — À l’achat d’un nouveau véhicule, les Belges sont de plus en plus ouverts à des alternatives plus respectueuses de l’environnement. Pour 74 % d’entre eux, cet aspect écologique revêt une grande importance. Et presque un Belge sur deux aimerait opter pour une propulsion hybride (moteur thermique + moteur électrique) à l’achat d’un nouveau véhicule. Toutefois, il semble que le consommateur soit également plus perdu que jamais. L’offre actuelle, le prix d’achat et les différences entre les alternatives respectueuses de l’environnement proposées aujourd’hui alimentent l’ignorance de l’automobiliste belge. C’est ce qui ressort d’une enquête Ipsos réalisée en juin auprès d’un millier de Belges, à la demande de Toyota *.

 

Hybride au top !

Pas moins de 44 % des Belges envisagent un moteur hybride à l’achat d’un nouveau véhicule, contre 30 % en 2014. Les véhicules électriques sont également davantage pris en considération, puisque 21 % des Belges aimeraient opter pour cette énergie. Ce sont surtout les véhicules diesel qui en subissent les conséquences : seulement 26 % des Belges choisiraient un moteur diesel alors qu’ils étaient encore 54 % en 2014. Mais ce qui est frappant, c’est que si le Belge devait acheter une nouvelle voiture l’année prochaine, la cote des moteurs diesel et essence s’améliore quelque peu. Ces chiffres n’étonnent pas du tout Mark Pecqueur, chargé de recherches en technologie automobile à la Haute-école Thomas More : « Un véhicule hybride est, à l’heure actuelle, la seule voie réaliste vers la mobilité verte. »

 

Tableau : Type de carburant envisagé lors de l’achat d’un nouveau véhicule

Hybride (hybride + hybride rechargeable)

44%

Essence                                         

42%

Diesel

26%

Électrique

21%

Hydrogène

10%

Gaz

9%

Je ne sais pas

14%

 

 

Rouler vert

La raison principale pour laquelle les Belges optent pour un véhicule hybride est sans aucun doute l’aspect écologique (64 %). En deuxième place, avec 37 %, vient une consommation en carburant réduite. Le prix d’achat est la troisième raison d’achat, avec 5 %. Ce sont surtout les femmes qui apprécient le caractère écologique des véhicules hybrides (74 % des femmes contre 57 % des hommes). Les hommes accordent davantage d’importance à une consommation en carburant réduite (43 % contre 29 %).

 

Les Belges classent les trois marques de voitures suivantes dans leur top trois des véhicules les plus respectueux de l’environnement : Tesla (69 %), Toyota (54 %) et Lexus (28 %). Pour 40% des Belges, Toyota est la marque hybride par excellence et pas moins de 3 Belges sur 4 envisagent une Toyota à l’achat d’une voiture hybride. En Wallonie, ce pourcentage est encore un peu plus élevé. Lorsqu’il s’agit de véhicules électriques, les Belges envisagent principalement une Tesla (33 %) et une Toyota (14 %), mais pas moins de 35 % des Belges ne peuvent nommer aucune marque de voiture.

 

Tableau : trois marques automobiles dans le top trois des Belges pour ce qui est des véhicules les plus respectueux de l’environnement

Tesla

57 %

Toyota

54 %

Lexus

28 %

 

Règne de la confusion

Ce qui est particulièrement frappant, c’est la confusion du Belge concernant l’offre et le potentiel des voitures plus respectueuses de l’environnement. L’on constate une nette augmentation du nombre de Belges qui n’expriment aucune préférence spécifique pour un type de moteur particulier : 14 % aujourd’hui contre 6 % en 2014.

 

Et lorsque le Belge a une préférence, elle repose souvent sur des demi-vérités. Ainsi, la principale raison qui freine l’achat d’un véhicule hybride en Belgique repose également sur un malentendu : 38 % des Belges déclarent que le prix d’achat élevé les dissuade. Et pourtant, les voitures hybrides ne sont pas plus chères que les véhicules non hybrides, à degré de finition égal**. En outre, les coûts des entretiens et du carburant sont bien plus faibles.

 

La moitié des Belges pense également qu’il faut recharger un véhicule hybride (44 %), alors que ce n’est pas le cas ; 15 % disent qu’ils ne le savent pas. Et il semble également que 61 % des Belges ne connaissent pas la différence entre une hybride et une hybride plug-in (rechargeable). Dans l’ensemble, les Flamands et les hommes s’y connaissent un peu mieux.

 

 

* Cette enquête a été réalisée par Ipsos à la demande de Toyota auprès de 924 Belges en 2014, 2015, et plus récemment en juin 2017.

** Comparaison des prix d’achat de la Toyota Yaris avec finition identique (boîte de vitesse automatique) :

Yaris essence : 18.340 euros

Yaris diesel : 19.180 euros

Yaris hybride : 20.225 euros