WRC Rally France (Tour de Corse) Preview - Défi sur asphalte en perspective pour TOYOTA GAZOO Racing

Vendredi 30 mars 2018 — Les routes sinueuses de l’Île de Beauté attendent le TOYOTA GAZOO Racing World Rally Team pour la quatrième manche du Championnat du monde FIA des rallyes 2018. Grande classique, le Tour de Corse est la première course de la saison disputée entièrement sur asphalte. Mais les pilotes Jari-Matti Latvala, Ott Tänak et Esapekka Lappi partent confiants, après les performances de la Toyota Yaris WRC sur les routes partiellement verglacées du Rallye Monte-Carlo où l’équipe s’est offert un doublé sur le podium.

Manche française du WRC, le Tour de Corse est réputé pour ses spéciales de montagne sur des routes étroites et sinueuses, souvent bordées d’une paroi rocheuse d’un côté et d’un ravin de l’autre. En outre, l’asphalte abrasif et la longueur des spéciales joueront sur l’usure des pneus.

Le parc d’assistance est établi sur l’aéroport de Bastia, sur la côte est de l’île où l’action débute vendredi par deux boucles de deux spéciales – dont celle de La Porta-Valle di Rostino, longue de 49,03 km. La journée de samedi comprendra deux boucles de trois spéciales concentrées sur la côte nord et totalisera 136,9 km. Le dernier jour, l’action se déplacera vers Ajaccio, sur la côte ouest : marathon de 55,17 km, la spéciale de Vero-Sarrola-Carcopino – la plus longue du rallye depuis 1986 – sera suivie des 16,25 km de la Power Stage Pénitencier de Coti-Chiavari.

Tommi Mäkinen, directeur de l’équipe: « À mon avis, la Corse devrait être pour nous un bon rallye. La voiture s’est montrée performante sur l’asphalte et les essais ont été vraiment concluants. Juho Hänninen, notre pilote d’essai, a travaillé sur les suspensions et il a fait du très bon travail pour améliorer la voiture. Je crois que Jari-Matti, Ott et Esapekka sont tous très satisfaits du feeling obtenu. Comme toute l’équipe semble bien préparée, je suis confiant : les choses devraient bien se passer. »

Jari-Matti Latvala (Yaris WRC #7): « J’ai de bons souvenirs de la Corse où j’ai gagné en 2015. C’est un rallye sur asphalte qui me plaît bien. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le « Rallye aux 10 000 virages » : si vous trouvez une ligne droite de plus de 100 m, c’est que vous vous êtes trompé d’île ! On ne peut guère couper les virages et les routes sont plutôt propres. Du coup, c’est vraiment agréable car il suffit de se concentrer sur les virages et les trajectoires. Les essais préalables ont été vraiment très positifs. Le ressenti est extrêmement bon et j’ai pleinement confiance dans la voiture. Toutes les équipes devraient être plutôt rapides en Corse, mais j’espère que nous aurons ici l’occasion de nous battre pour le podium. »

Ott Tänak (Yaris WRC #8): « Depuis le début de la saison, nous avons été compétitifs sur chaque type de revêtement. L’équipe fait le maximum pour garantir aussi la fiabilité de la voiture. Maintenant, il nous reste à regagner des points sur nos adversaires. L’an dernier, la Corse m’a laissé une très bonne impression. Par conséquent, je veux faire un super résultat cette année. Dans la mesure où les conditions du Rallye Monte-Carlo étaient très particulières, il était difficile d’en tirer des conclusions. Malgré tout, nous avons abordé les essais préalables en sachant à peu près ce que nous voulions. Ces deux jours ont porté leurs fruits et je pense que nous sommes sur la bonne voie : la voiture semble bien se comporter. »

Esapekka Lappi (Yaris WRC #9): « J’ai participé au Tour de Corse à quelques reprises par le passé dans d’autres catégories, et je dirais qu’il n’a rien à voir avec les autres rallyes. Les virages s’enchaînent, quasiment sans ligne droite pour souffler un peu. Le programme est lui aussi différent car il compte moins de spéciales, mais elles sont vraiment longues. C’est la première fois que j’y participe avec une World Rally Car, mais la rapidité de la voiture au Monte-Carlo m’incite à la confiance – davantage cette fois-ci, d’ailleurs, car nous avons réussi à trouver de meilleurs réglages aux essais. Nous les avons testés sur le mouillé et sur le sec ; par conséquent, nous serons prêts quelle que soit la météo. »

Retour sur l’édition 2017

Pour sa première participation au Tour de Corse l’an dernier, la Toyota Yaris WRC a frôlé le podium. En effet, à l’issue d’un final palpitant, Jari-Matti Latvala a terminé quatrième au classement général grâce à sa victoire à la Power Stage, et à 0,1 seconde seulement du troisième.

Suivez l’écurie TOYOTA GAZOO Racing WRC sur :

Follow TOYOTA GAZOO Racing WRT:

∇Facebook: https://www.facebook.com/TOYOTAGAZOORacingWRC

∇Twitter: https://www.twitter.com/TGR_WRC (@TGR_WRC)

∇Instagram: https://www.instagram.com/tgr_wrc/ (@TGR_WRC)

∇YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCCtALHup92q5xIFb7n9UXVg

Contactez-nous

Stephan Lesuisse

Toyota Belgium