WRC RALLY TURKEY PREVIEW - LA TOYOTA YARIS WRC PRETE A DECOUVRIR UN NOUVEAU TERRAIN DE JEUX EN TURQUIE

WRC RALLY TURKEY PREVIEW - LA TOYOTA YARIS WRC PRETE A DECOUVRIR UN NOUVEAU TERRAIN DE JEUX EN TURQUIE

Vendredi 7 septembre 2018 — Dixième manche du Championnat du Monde des Rallyes FIA et nouvelle épreuve au calendrier de la saison, le Rallye de Turquie (13-16 septembre) présente un défi totalement inédit au TOYOTA GAZOO Racing World Rally Team. Après deux victoires consécutives en Finlande et en Allemagne, la Toyota Yaris WRC pilotée par Jari-Matti Latvala, Ott Tänak et Esapekka Lappi va se frotter aux pistes de la région.

L’épreuve turque – la première à figurer au calendrier WRC depuis 2010 – prend ses quartiers à Marmaris sur la côte méditerranéenne. Au menu, un cocktail de pistes lisses près de Marmaris et de chemins de montagne rocailleux plus au nord, dans les massifs de Mugla. Mais les spéciales sont toutes inconnues des équipages, qui partiront d'une feuille blanche et ne devront compter que sur les reconnaissances pour préparer leurs notes. Dans la mesure où les essais en Turquie n’étaient pas autorisés avant le rallye, la Yaris WRC s’est rabattue sur les pistes portugaises la semaine dernière.

Les festivités débuteront jeudi soir par une spéciale urbaine à Marmaris, avant deux boucles de trois spéciales vendredi près de Mugla. Samedi, le rallye mettra cap à l’ouest pour deux nouvelles boucles de trois spéciales, avant de s’achever dimanche par quatre spéciales, dont la Power Stage qui se terminera exactement au parc d’assistance.

 

 

Tommi Mäkinen, directeur de l’équipe

« Les deux derniers rallyes nous ont été particulièrement fastes et l’objectif est bien sûr de continuer sur la lancée, mais les inconnues sont nombreuses pour chaque écurie car c’est un nouveau rallye. J’ai couru en Turquie en 2003 quand le championnat s’y est rendu pour la première fois : je me souviens de conditions très dures et de pistes plutôt cassantes. Mais nous allons cette fois-ci dans une autre région et nous ne connaissons pas exactement la nature des spéciales. Nous nous sommes préparés le mieux possible et nous avons fait de bons essais la semaine dernière au sud du Portugal, en espérant avoir reproduit fidèlement les conditions que nous allons devoir affronter – la chaleur en particulier. »

 

 

 

Jari-Matti Latvala, pilote (Yaris WRC #7)

« Cela fait des années que je ne m’étais pas préparé à une toute nouvelle épreuve du WRC ! Il y a beaucoup d’inconnues : il faut créer les notes, on ignore les caractéristiques des routes et si elles changeront au second passage. Je me souviens de notre venue en Turquie en 2008, près d’Antalya : il faisait très chaud. Les longues spéciales étaient très éprouvantes, pour les hommes comme pour les pneus. D’après ce que j’en ai vu pour l’instant, on devrait retrouver certaines similitudes avec ce rallye, ainsi qu’avec celui de l’Acropole. En ce qui me concerne, les essais ont été vraiment bons : je suis très content de la voiture et nous avons bien progressé au niveau des suspensions. »

 

Ott Tänak, pilote (Yaris WRC #8)

« Bien sûr, nous avons eu de très bons résultats ces derniers temps, mais je continue à aborder les rallyes un à un. Il est difficile de faire des pronostics sur la Turquie, car nous ne savons pas grand-chose sur ce rallye. Tout le monde dit que c’est une épreuve cassante : attendons les reconnaissances pour en savoir plus. Mais à coup sûr, il va faire chaud... Je pense que les essais préalables au sud du Portugal nous y ont bien préparés ; nous faisons tout le nécessaire pour être prêts et compétitifs. Maintenant, il ne reste guère plus qu’à attendre les reconnaissances pour découvrir les spéciales. »

 

 

Esapekka Lappi, pilote (Yaris WRC #9)

« En Turquie, il va falloir s’attendre à l’inattendu ! D’après ce que nous en savons, ce sera une épreuve difficile avec beaucoup de pistes gravillonnées, et la gestion des pneus jouera un rôle clé. C’est pourquoi les longues boucles de l’après-midi seront à mon avis cruciales. Pendant les essais, nous avons vu que les pneus avaient tendance à s’user vite sur les mauvaises routes et par 35 °C. Globalement, ces essais ont été très positifs et je crois que nous avons réussi à trouver les bons réglages. Je suis impatient de relever ce défi : un nouvel apprentissage est une chance. Jusqu’à présent, le fait de partir dans les premiers sur les graviers ne m’a pas trop réussi... Je vais donc essayer de faire mieux cette fois-ci. »

 

Press release: URL: https://toyotagazooracing.com/release/2018/

Pictures will be uploaded here during the event : URL: https://www.tgr-dam.com

 

Follow us!

Follow TOYOTA GAZOO Racing WRT:

∇Facebook: https://www.facebook.com/TOYOTAGAZOORacingWRC

∇Twitter: https://www.twitter.com/TGR_WRC (@TGR_WRC)

∇Instagram: https://www.instagram.com/tgr_wrc/ (@TGR_WRC)

∇YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCCtALHup92q5xIFb7n9UXVg

Stephan Lesuisse

Toyota Belgium