WRC RALLYE DEUTSCHLAND PREVIEW - LA TOYOTA YARIS WRC S'APPRETE A RETROUVER LES ROUTES D'ASPHALTE AU RALLYE D'ALLEMAGNE

WRC RALLYE DEUTSCHLAND PREVIEW - LA TOYOTA YARIS WRC S'APPRETE A RETROUVER LES ROUTES D'ASPHALTE AU RALLYE D'ALLEMAGNE

Vendredi 10 août 2018 — Après avoir enlevé la victoire à domicile sur les pistes de Finlande, l’écurie TOYOTA GAZOO Racing World Rally Team ambitionne de réitérer ce résultat sur les routes très variées de l’ADAC Rallye Deutschland (du 16 au 19 août). Première épreuve sur asphalte depuis la Corse en avril, cette manche devrait donner aux pilotes Jari-Matti Latvala, Ott Tänak et Esapekka Lappi l’occasion d’attester les progrès constants de la Toyota Yaris WRC.

Le terrain est si diversifié que le rallye d’Allemagne constitue en quelque sorte trois rallyes sur asphalte en un : les routes serpentant à travers les vignobles qui surplombent la Moselle, près de Trèves, le redoutable camp d’entraînement militaire de Baumholder, avec ses surfaces variées et traîtres, et enfin les étroites routes de campagne aux alentours du parc d’assistance, près du Lac de Bostal dans la Sarre. Les conditions météo souvent changeantes peuvent encore compliquer le choix des gommes et les réglages de la voiture.

Cette année, la ville de Saint-Wendel accueille le départ et l’arrivée du rallye : jeudi soir, elle sera d’ailleurs le théâtre d’une super-spéciale d’ouverture. Vendredi commencera par deux spéciales autour des vignobles, avant une troisième dédiée aux spectateurs sur la route de retour au parc d’assistance. Toutes trois seront reprises l’après-midi. La journée de samedi totalisera huit spéciales, alternant les célèbres pistes d’entrainement de Panzerplatte à Baumholder et les routes de campagne au sud. Enfin, dimanche ramènera les concurrents vers les vignobles pour deux passages à Grafschaft, suivis de la Power Stage de Bosenberg près de l’arrivée.

 

 

Quotes:

Tommi Mäkinen, directeur de l’équipe: « Nous sommes plutôt optimistes à l’approche du rallye d’Allemagne, d’autant que les essais ont été très bons. Jusqu’à présent, la Yaris WRC s’est montrée plutôt performante sur asphalte et nous espérons continuer ainsi. Grâce à l’expérience acquise l’an dernier, nous avons pu améliorer les choses dans certains domaines. Ott a gagné ce rallye en 2017 : il peut donc faire très fort ici. Quant à Jari-Matti et Esapekka, ils y ont remporté des spéciales chez Toyota. Mais comme tous deux en ont fait les frais en crevant, les routes du Baumholder ne pardonnent pas. Et dans d’autres spéciales particulièrement étroites et parfois poussiéreuses en surface, il est facile de commettre des fautes. »

Jari-Matti Latvala, pilote (Yaris WRC #7): « Après le rallye de Finlande, je me sens détendu et confiant quant au rallye d’Allemagne. J’espère que nous allons continuer sur notre lancée et conserver un bon rythme jusqu'à la fin de l’année. À mon avis, la voiture devrait être performante ici car, l’an dernier, elle y était déjà tout à fait compétitive. J’aime vraiment les petites routes étroites et rapides à travers les vignobles, ainsi que le camp militaire qui comporte quelques belles sections. Nous devons juste nous attendre à tout avec la météo, car elle est très changeante. »

Ott Tänak, pilote (Yaris WRC #8): « Après notre victoire en Finlande, la barre est haut placée pour l’Allemagne. Mais je veux aborder les courses une à une et tenter de tirer le maximum de chaque rallye pour essayer de revenir dans la course au titre. Chaque année, c’est un plaisir de rouler en Allemagne, j’aime cette diversité de routes, un vrai défi. Il va falloir surveiller le temps car, lorsque j’ai gagné le rallye l’an dernier, le choix des pneumatiques y a été pour beaucoup. La Yaris WRC s’est montrée plutôt performante sur l’asphalte : j’espère donc que nous aurons les moyens de prétendre à la vi

Esapekka Lappi, pilote (Yaris WRC #9): « Le rallye d’Allemagne est toujours tellement dur ! En général, il pleut un peu et les conditions de roulage évoluent souvent dans la même journée. Ça peut rendre les routes piégeuses car il y a beaucoup de virages à couper et beaucoup de poussière au sol. J’ai eu du mal par le passé mais, aujourd’hui, ces difficultés me plaisent vraiment. J’ai hâte aussi de retrouver l’asphalte. En Corse, nous avons trouvé les bons réglages et la voiture était rapide. L’Allemagne est très différente, mais espérons y parvenir aussi. »ctoire. Nous sommes confiants. »

Retour sur l’édition 2017

Juho Hänninen (pilote Toyota) a terminé au pied du podium après avoir gagné deux spéciales dans ce rallye qu’il n’avait pas couru depuis six ans – notamment la célèbre Panzerplatte, la plus longue de l’épreuve. Jari-Matti Latvala s’est également adjugé deux spéciales et a fini septième, tandis qu’Esapekka Lappi a clôturé une course difficile en remportant à son tour une spéciale le dernier jour.

Communiqués  sur le site officiel de TOYOTA GAZOO Racing :

http://toyotagazooracing.com

Suivez TOYOTA GAZOO Racing WRC sur :

∇Facebook : www.facebook.com/TOYOTAGAZOORacingWRC

∇Twitter : www.twitter.com/TGR_WRC (@TGR_WRC)

∇Instagram : www.instagram.com/tgr_wrc (@TGR_WRC)

∇YouTube : www.youtube.com/channel/UCCtALHup92q5xIFb7n9UXVg

 

 

Stephan Lesuisse

Toyota Belgium