Yaris Hybrid-R dédiée au plaisir de conduite

Mercredi 4 septembre 2013 — En première mondiale à Francfort, le concept-car Yaris Hybrid-R présente une synthèse technologique de deux modèles diamétralement opposés : la petite Toyota hybride de grande diffusion et le prototype TS030 HYBRID, engagée au Mans et en Championnat du Monde d’Endurance. De cette association est né le concept d’une sportive de haut niveau exclusivement consacrée au plaisir de conduite et au pilotage, sur route comme sur circuit. Un concept qui explore une voie parmi d’autres dans l’évolution de la  technologie hybride.

La première Toyota Prius est née en 1997, il y a à peine 16 ans. Autant dire que la technologie hybride a son avenir devant elle et qu’elle peut encore largement se diversifier. Sa présence sur les circuits n’est que très récente et son potentiel de performances n’est pas encore totalement ancré dans les esprits. La Yaris Hybrid-R constitue dès lors un réservoir d’idées pour le développement de cette technologie dans une direction encore peu explorée, celle de la performance et du plaisir de conduite maximums.

La motorisation hybride

Construit sur la base d’une Yaris 3 portes, le concept Yaris Hybrid-R possède 4 roues motrices. À l’avant, elles sont animées par un 4 cylindres 1,6 litre à injection directe de 300 ch développé par Toyota Motorsport GmbH (TMG) conformément au règlement édicté par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) en faveur d’un moteur unique utilisable dans les différentes disciplines du sport automobile. À l’arrière, elles sont entraînées par deux moteurs électriques issus de la Yaris Hybride de série développant 60 ch chacun, ce qui porte la puissance totale à  420 ch.

Générateurs en phase de freinage, ils sont moteurs en accélération. À l’instar de la technologie hybride utilisée en compétition par la TS030, l’énergie récupérée en phase de freinage est stockée par un supercondensateur situé sous la banquette arrière. Par rapport à la batterie qui s’y trouve habituellement dans la Yaris Hybride, le supercondensateur présente une densité de puissance et des vitesses de charge/décharge beaucoup plus élevées. Des caractéristiques bien adaptées à une conduite très sportive sur circuit, qui requiert une utilisation brève et immédiate de toute l’énergie disponible.

Un troisième moteur électrique, situé entre le moteur thermique et la boîte de vitesses séquentielle à 6 rapports, fonctionne en mode générateur dans deux cas différents : en décélération pour alimenter le supercondensateur et en accélération pour alimenter directement les moteurs électriques arrière. Toutefois, ce second cas de figure se produit uniquement lorsque la puissance et le couple du 1,6 litre dépassent le potentiel d’adhérence des roues avant. En redirigeant l’excédent de couple sous forme d’énergie électrique vers les roues arrière, ce générateur joue alors le rôle d’un antipatinage évolué qui, au lieu de limiter simplement la puissance de traction, la redistribue en augmentant la capacité d’accélération et l’efficacité du comportement.

N'hésitez pas à télécharger le dossier ci-dessous qui contient toutes les informations à propos de la Toyota Yaris Hybrid-R.